Bons plans pour un arrosage économe

arrosage économe

Julien Kellenberger, architecte paysagiste et directeur de Mise en Scène, à Yens, nous irrigue de ses conseils pour économiser l’eau au jardin.

 

Sélectionnez vos plantes

Choisissez les plantes en fonction de l’exposition, en préférant, s’il le faut, des variétés peu soiffardes. Tournez-vous par exemple vers des plantes méditerranéennes, telles que les lavandes, le thym ou le romarin.

Aérez la terre régulièrement

Le fait d’aérer la terre permet d’éviter l’évaporation, car la croûte en surface empêche l’eau de s’infiltrer jusqu’aux racines. Le binage apporte aussi de l’oxygène et une présence organique qui pérennise la vie dans le terrain.

Recouvrez les sols pour garder l’humidité

Pour conserver la fraîcheur naturelle des sols, on recouvre les parterres de paille, d’écorces de pin, de cosses de cacao ou encore de pouzzolane (scories volcaniques), qui garde l’eau des rosées matinales au creux de ses alvéoles.

Récoltez l’eau de pluie

Des cuves de récupération d’eau de pluie peuvent facilement être installées, notamment au pied des gouttières. Elles permettent, selon leur nombre, de stocker plusieurs centaines de litres. Une autre solution consiste à creuser des bassins dans le jardin pour retenir l’eau et la puiser en cas de besoin.

Préférez l’arrosage nocturne

Programmez l’arrosage de nuit quand le sol est bien rafraîchi – entre 1h et 5h du matin –, afin de permettre à l’eau d’être absorbée lentement par les plantes. En journée, en plein soleil, l’eau s’évapore en effet très vite et les feuilles mouillées risquent la brûlure par effet loupe.

Texte adapté d’un article paru dans le magazine Envies / Crédit photo: Irene Davila/unsplash