Cet été, on devient locavore!

un été locavore!

Pour manger mieux, mangeons local! Petit guide pour (re)découvrir les productions de nos régions et les inviter à notre table.

Manger local?

Il ne faut pas confondre local et bio! Manger local, c’est être attentif au parcours réalisé par un aliment avant qu’il arrive dans notre assiette. Ainsi, un aliment bio n’est pas nécessairement un aliment local, bien qu’issu d’une récolte bannissant les additifs.

Une habitude tout bénef!

En mangeant local, on s’intéresse à ce qui pousse réellement dans notre région saison après saison, l’occasion de découvrir des légumes oubliés. Ces aliments sont riches en vitamines et minéraux; cueillis à maturité, ils sont généralement très savoureux.

Un acte citoyen

En mettant en avant le savoir-faire des paysans et la diversité des cultures régionales, la tendance locavore contribue à valoriser et soutenir l’économie locale. Enfin, consommer local est un vrai acte écologique: cela permet de réduire la distance qui sépare l’aliment de notre assiette, ce qui a un réel impact sur l’environnement.

Et vous, vous êtes attentifs à la provenance de vos aliments?

Alors, quels produits locaux choisir cet été?

Christophe Truffaut, assistant chef supermarché Manor à Chavannes, nous donne quelques idées de saison, pour faire le plein de bonnes choses!

Légumes: asperge, tomate, pomme de terre, carotte, lentilles, poireau, fenouil, céleri, chou, chou blanc, chou-fleur, pak choi, côte de bette, brocoli, poivrons rouge et vert, aubergine, courgette, chicorée frisée et pain de sucre, céleri, concombre, endive, épinard, grands radis, haricot, laitue, navet, petit pois, pois mange-tout, chou romanesco, rucola.

Fruits: pomme de garde, abricot, cerise, fraise, baies des bois, framboise, nectarine, prune, mûre, melon, rhubarbe.

Herbes aromatiques: basilic, persil, ciboulette, aneth, bouquets garnis, menthe, cerfeuil.

Crédits photos: Loli Clement/unsplash et Fotolia